Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

[le billet de caphi] De la diversité
La diversité, c'est bien. Mais la diversité ne se limite pourtant pas seulement à la couleur de peau.
 
Il y a d'autres "minorités visibles" en France qui ne sont pas du tout représentées. Ou très mal : seulement dans des émissions de téléréalité ou dans les reportages sur les faits divers.

Cette "minorité visible" est pourtant la grande oubliée des politiques. Les médias en font pourtant de "la chair fraîche" pour faire de l'audience au détriment d'une véritable information.
 
Aujourd'hui discriminée, encore psychiatrisée (en raison du manque d'étude sérieuse), cette population qui ne fait pas réellement partie des préoccupations des responsables politiques et médiatiques. Pourtant, la plupart de ces citoyen(ne)s - considéré(e)s comme de "seconde zone" - souffrent de l'ostracisme, de discriminations, voire de violence.
 
Quand parlerera-t-on de cette diversité-là qu'on préfère ne pas voir, sinon dans les cabarets ou les bois périphériques mais qui permettent à certaines transsexuelles de survivre face à la précarité qu'on leur impose ?
 
Oui, les transsexuel(le)s sont aujourd'hui encore - tels ces "monstres" que l'on exhibaient dans des cirques au XIXe siècle pour faire frémir le badaud - des bêtes de foire médiatiques qu'on préfère parquer et ignorer du regard des bonnes gens.

Car, dans notre bonne vieille France estampillée "patrie des droits de l'homme" - au contraire d'autres pays européens - ces personnes souffrent plus du regard - et surtout des difficultés d'insertion sociale - que de leur problème d'identité appélé "transsexualisme".
 
Qui s'en soucie ?
 
Caphi
LIRE AUSSI
.[vidéos] Quand on parle à notre place...
[médias] Verbatim : Une personne transgenre chez Delarue (10 février 2008)
.
Audiovisuel : le CSA crée un observatoire de la diversité dans les médias
(31 mars 2008)
. Où en est la lutte contre les discriminations... des transsexuel(le)s dans les médias ? (6 mai 2008)
. [la lettre des différences] De la réalité à la téléréalité... (7 juillet 2007)

Avec l'élection d'Obama, "la diversité" est devenu heureusement un thème médiatique récurrent mais la TRANSIDENTITE n'y a pas encore vraiment sa place...
[reportage] Une transsexuelle à la radio de service public
Radio France a consacré une journée "à la diversité"

A l'invitation faite sur le site de Radio France, lundi 19 janvier 2009, je me suis rendue à la Maison de la Radio (Paris XVIe) pour assister à un mini-concert suivi du discours de son président Jean-Paul Cluzel particulièrement ouvert à la diversité (lire plus bas l'article E-llico) en conclusion de cette journée au cours de laquelle, à la veille de l'investiture de Barack Obama, la diversité avait été traitée sur toutes les antennes du groupe Radio France et en particulier dans la plupart des émissions de France Inter.

Cet évènement, réunissant une centaine d'invités comprenant des personnalités représentatives de certains médias, était l'occasion du Président des radios du service public de rappeler les engagements de son Président en la matière (lire la profession de foi du président de Radio France : www.radiofrance.fr/radiofrance/diversite)

Je crois que j'étais la seule transsexuelle présente dans cette assemblée où des personnes issues de l'immigration étaient surtout présentes ainsi que quelques rares personnes handicapées reconnaissables.

A cette réception où un cocktail-buffet nous a été proposé, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec le Président Jean-Paul Cluzel ainsi qu'avec d'autres journalistes et médiateurs.

J'ai enfin été interviewée par la T.V. Mosaïque Afro afin d'expliquer - et de montrer par ma seule présence, modestement - que l'autre "minorité visible" le soit un peu plus, et surtout un peu mieux (lire plus haut mon  billet : De la diversité).

Au bout d'une heure, avant son départ, j'ai réussi à m'adresser à Rachid Arhab, chargé de la Diversité au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (C.S.A.) sur la manière dont sont encore traité(e)s les transsexuel(le)s par certains médias ; après lui avoir remis ma carte, avant de s'éclypser et de me promettre de m'envoyer son adresse e-mail, il m'a répondu péremptoirement de ne pas "hiérarchiser" (sic !) les discriminations.

Nous sommes le 1er avril 2009 quand je met à jour ce billet - soit 12 semaines (3 mois) après notre trop bref entretien - et je n'ai encore rien reçu ni de Rachid Arhab, ni du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel...

Je suis amenée à penser, qu'après l'avoir rencontrée il y a déjà quelques années après l'arrêt de son émission sur France 3 - pourtant, disons, intéressante - de micro-trottoirs et avant sa nomination au C.S.A., que,  même là où l'on ne les attendait pas, les a-priori ont la vie dure sur celles/ceux qu'on laisse encore sur les trottoirs, hors des studios de radio-télévision ou sinon juste pour amuser le chaland et faire monter l'audience !

A l'instar d'ACT-UP et de ses zaps, faudra t-il passer aussi par d'autres moyens de "communications" pour être enfin entendu(e)s et surtout écouté(e)s de celles et ceux censés transmettre correctement la réalité de certain(e)s citoyen(ne)s de ce pays ?

Caphi

le lien : www.radiofrance.fr

Actualités / revue de presse
L'affaire Jean-Paul Cluzel/ Radio-France vue par les médias gays

 

Medias : Radio France radio gay - entre autres - pour une journée sur la diversité
Radio France se décline en radio... gay - notamment - lundi 19 janvier à l'occasion d'une journée sur la diversité sur l'ensemble des antennes du groupe.

"Radio black blanc beur salarié chômeur chrétien laïc... gay hétéro ; c'était un peu long, on a préféré l'appeler Radio France" : la publicité pour l'opération "diversité" de Radio France intègre le mot "gay" accolé à "hétéro" au milieu de beaucoup de contraires comme teasing à une journée voulue par le PDG de la radio publique.

"Dès ma nomination comme Président-directeur général de Radio France, j'ai souhaité faire de la diversité sociale et culturelle une exigence prioritaire", explique Jean-Paul Cluzel.

A la veille de l'investiture de Barack Obama à la Présidence des Etats-Unis, Radio France a décidé de réunir l'ensemble des rédactions et des équipes techniques de ses chaînes pour une journée exceptionnelle, destinée à apporter "une voix singulière au débat sur la représentation des minorités dans les médias et dans la société française".

"Les programmes seront exceptionnellement modifiés pour laisser la place, dans les émissions, comme dans la musique, à l'expression de la différence", précise le Président-directeur Général ouvertement gay de Radio France.

Lutte contre le sida : la photo choc du PDG de Radio France
Jean-Paul Cluzel a posé pour un calendrier sur "les tribus parisiennes" vendu au profit de la lutte contre le sida. On le voit torse nu, un masque lui recouvrant la tête.
L'initiative est audacieuse à un tel poste de responsabilité et devrait susciter des réactions, d'autant que l'information a été relayée hier soir dans le "Petit journal" de Yann Barthès sur Canal+, à une heure de grande écoute et en clair.
Crédit photo : Act Up - Vincent Maléa & ABRAXAS
Mis en ligne le 16/01/2009 par E-llico


D'après le Canard Enchaîné, Sarkozy n'aurait pas apprécié les photos sexy du PDG de Radio France

Si l'on en croit Le Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy n'aurait pas apprécié que le président ouvertement gay de Radio France Jean-Paul Cluzel pose pour un calendrier en faveur de lutte contre le sida de manière plutôt sexy. On le voit torse nu, arborant d'imposants tatouages, un masque lui recouvrant la tête.
Le journal satirique rapporte les propos que Nicolas Sarkozy aurait tenus le 27 février devant ses conseillers : "Ce type est fou [...] sa vie privée, c'est sa vie privée. [...] Il n'a pas à s'afficher comme ça".
Le PDG de Radio France a réagi à l'article du Canard par un communiqué affirmant sa "stupéfaction". Jean-paul Cluzel fait savoir "qu'il ne peut accorder le moindre crédit à des affirmations prétendument rapportées qui porteraient si gravement atteinte à son intégrité, à son honneur et à ceux des personnels de Radio France".

Mis en ligne le 04/03/2009 par
E-llico.com : actualité gay

 

Albanel refuse de se prononcer sur l'avenir de Jean-Paul Cluzel

Alors que le renouvellement du mandat du président de Radio France paraît incertain d'après une sortie de Nicolas Sarkozy rapportée par la presse, la ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel s'est refusée à s'exprimer sur Jean-Paul Cluzel.

La ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel a refusé lundi de "donner des bons ou des mauvais points à Jean-Paul Cluzel ou à d'autres".

Christine Albanel était interrogée sur la fin prochaine du mandat du président de Radio France et sur son éventuelle reconduction.

"C'est la fin d'un mandat, c'est un moment où va se poser la question d'un renouvellement ou pas", a déclaré la ministre, interrogée dans l'émission Le grand journal de Canal + à propos de l'expiration en mai prochain du mandat de Jean-Paul Cluzel à la tête de Radio France.

Interrogée sur le bilan de ce dernier, qui est candidat à sa propre succession, Christine Albanel a répondu qu'elle "ne pouvait pas à ce stade donner des bons ou des mauvais points à Jean-Paul Cluzel ou à d'autres".

"Il va y avoir une future nomination à Radio France, il va y avoir examen des candidatures", a dit Christine Albanel, qui a refusé de commenter de récentes informations de presse sur de vives critiques qu'aurait émises récemment Nicolas Sarkozy contre Jean-Paul Cluzel.

Selon l'hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné, le chef de l'Etat, s'exprimant devant ses conseillers, aurait notamment reproché à l'actuel PDG de Radio France de "n'en faire qu'à sa tête, de se laisser manipuler par la gauche et les syndicats" ainsi que d'avoir posé torse nu, déguisé en catcheur, pour un calendrier au profit de l'association de lutte contre le sida Act Up.

Dans un communiqué, Jean-Paul Cluzel, qui affiche ouvertement son homosexualité, avait alors exprimé sa "stupéfaction" devant l'article du Canard. Il avait dit qu'il ne pouvait accorder "le moindre crédit à des affirmations prétendument rapportées qui porteraient si gravement atteinte à son intégrité, à son honneur et à ceux des personnels de Radio France".

Mis en ligne le 10/03/2009 par
E-llico

 

 

a lire aussi sur e-llico.com

Canard Enchaîné : Sarkozy n'aurait pas apprécié les photos sexy du PDG de Radio France

People/sida : la photo choc du PDG de Radio France

Jean-Paul Cluzel montre l’exemple

Jean-Paul Cluzel : gay, catholique et libéral

Photo gay : Jean-Paul Cluzel reconnaît «une erreur d’appréciation»

Dans une interview accordée au «Figaro», le président de Radio-France admet avoir commis une imprudence, en posant déguisé en catcheur pour un calendrier au profit d'Act Up.

source : Têtu mercredi 11 mars 2009

 

Dans Le Figaro du jour, le président de Radio-France, Jean-Paul Cluzel, reconnaît avoir «commis une erreur d'appréciation «en posant torse nu et déguisé en catcheur pour un calendrier au profit de l'association de lutte contre le sida Act Up.»
 
«Je le regrette auprès des collaborateurs de Radio France que j'ai pu blesser», affirme M. Cluzel, qui dit cependant avoir «du mal à penser que Nicolas Sarkozy (...) puisse attacher de l'importance à cela » dans la perspective d'un éventuel renouvellement de son mandat à la tête de Radio France. Son mandat arrive à échéance en mai.

La semaine dernière, Le Canard enchaîné avait pourtant révélé que le président de la République n'aurait pas du tout apprécié ce cliché. «Ce type est un fou (...) il n'a pas à s'afficher comme cela » aurait notamment déclaré Nicolas sarkozy.

«Pas besoin d'un calendrier pour défendre la visibilité gay»
Selon Jean-Paul Cluzel, son apparition dans ce calendrier procède d'une "imprudence". "Des amis m'ont proposé de poser pour un calendrier sur la diversité des personnes tatouées, dont les profits allaient à la lutte contre le sida. J'ai insisté pour ne pas apparaître comme président de Radio France", explique-t-il.

«J'ai découvert après sa publication que les profits n'allaient pas à une opération comme le Sidaction mais à une association en particulier, Act Up. Sans penser à mal, Act Up a décidé de révéler mon nom et ma fonction", ajoute M. Cluzel.». Qui conclut, amer : «ce qui me blesse dans cette affaire, c'est qu'on puisse penser que j'ai besoin d'un calendrier «à scandale» pour défendre la cause de la visibilité des gays".

Démenti d'Act Up
Suite à la publication de cet entretien,  Act-up a démenti être à l'origine de la révélation du nom et de la fonction de Jean-Paul Cluzel. «Le tatoueur Abraxas nous a offert un calendrier pour l'année 2009, réalisé par un artiste, Vincent Malléa, qui avait photographié des personnes tatouées dont nous ne connaissions absolument pas l'identité» indique le communiqué diffusé par l'association.

 
Jean-Paul Cluzel défend son bilan à la tête de la radio publique
Le PDG de Radio France Jean-Paul Cluzel défend son bilan à la tête du groupe de radios publiques dans un entretien au journal Le Monde.
"Mon bilan est positif, tant sur le plan des audiences que dans le domaine social et financier. Le groupe Radio France est redevenu le premier du pays alors qu'il était en troisième position lors de mon arrivée il y a cinq ans", souligne-t-il.
Concernant les rumeurs de son remplacement par Jean-Luc Hees - pour avoir déplu à Nicolas Sarkozy, notamment au cause d'une photo sexy sur un calendrier au profit d'Act Up - Jean-Paul Cluzel déclare : "Aucun combat n'est perdu avant la fin de la bataille ! ".

Mis en ligne le 01/04/2009 par E-llico.com

Jean-Paul Cluzel devrait retrouver un poste important dans la sphère publique
Jean-Paul Cluzel, qui n'a pas été reconduit à la tête de Radio France par Nicolas Sarkozy et qui doit quitter son poste le 11 mai prochain, devrait retrouver "un poste important dans la sphère publique", selon une information du quotidien d'affaires La Tribune.
Malgré sa décision, le chef de l'Etat s'occuperait personnellement de l'avenir de Jean-Paul Cluzel. Les deux hommes se seraient à nouveau rencontrés récemment dans "une atmosphère plus détendue", selon le journal.

Mis en ligne le 27/04/2009, E-llico.com

Commenter cet article