Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Organisés, jeudi 14 février 2008, dans le cadre prestigieux de la Haus der Kulturen der Welt, les 22e Teddy Awards, prix remis à des films gays, lesbiens ou transgenres dans le cadre de la Berlinale et de sa section Panorama, ont vu les thèmes de l'islam et du transsexualisme glaner toutes les récompenses.

Le Teddy du Meilleur film est allé à l'Islandais The Amazing Truth about Queen Raquela par Olaf de Fleur Johannesson, sorte de docu fiction sur l'errance d'une transsexuelle philippine qui, accrochée à son rêve occidental, vient en Islande puis en Europe en se prostituant. Le Prix du jury et du Siegessäule (le plus important magazine gay berlinois) est allé à Be Like Others par Tanaz Eshaghian, qui traite de la vie des transsexuels iraniens, qui contrairement aux homos pourchassés, sont tolérés par les imams locaux.

Le Teddy du meilleur documentaire est revenu à Football Under Cover, de David Assmann et Ayat Najafi, sur les équipes de foot féminines en Iran. 

La soirée a été marquée par deux hommages forts. Le premier, drôle et émouvant, rendu à la drag queen sud africaine Pieter Dirk-Uys, qui avec son personnage de Evita Bezhuidenhout, est une voix active contre l'apartheid et le les ravages du sida. Le second au cinéaste anglais Derek Jarman, dont la muse Tilda Swinton était présente sur scène.

Les moments forts de la cérémonie des Teddy Awards ont été diffusés le 15 février 2008 à 23h25 sur Arte.

(source : tetu.com, 15 février 2008)


autres films sur la TRANSIDENTITE en IRAN
"Khastegi" de Bahma Motamedian - [65E MOSTRA DE VENISE] L’audace iranienne: le corps-ennemi... - Transsexuel en Iran : un livre dénonciateur et un documentaire ambigu

sur la TRANSIDENTITE en IRAN

[portraits] Marie, transsexuelle iranienne

> Etre transsexuel en Iran : «Laissez-moi me faire opérer» (Libération, janvier 2006)
En Iran, de 800 à 1 000 personnes ont changé de sexe. Téhéran, qui autorise l'opération et fournit de nouveaux papiers d'identité, fait exception parmi les Etats musulmans. Malgré tout, la vie des transsexuels reste difficile dans un pays où parler de sexe dans la sphère publique est interdit. Rencontres avec Sharareh, Ali et Sayeh.
>
LIRE en .pdf

> Transsexualité en Iran sur Wikipédia
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article