Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Le 2e Conseil transgenre européen connu sous le nom de TransGender Europe (ou TGEU) a désormais une dimension mondiale. Plus de 200 militants originaires de 38 pays (Russie, États-Unis, Japon, Namibie, Israël, Arménie…) se sont rassemblés, du 2 au 4 mai dernier, à Berlin, pour discuter de la défense des droits des personnes transgenres et lutter contre les violences faîtes à leur encontre. Le TGEU a ainsi indiqué vouloir «intensifier les campagnes contre les violations des droits des personnes transgenres (…) en renforçant sa coopération avec l'Ilga Europe, le parlement européen, le Conseil de l'Europe, l'Ilga international et Amnesty International», en s'appuyant sur les principes de Jogjakarta et l'application des droits humains au niveau international, liée à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre, ratifiés en 2006.

Le sommet, dont la thématique était, cette année, «Make Human Rights Work» (appliquer les droits de l'homme), a également permis de présenter pour la première fois une étude sur la situation légale et la santé des personnes transgenres en Europe. Enfin, face au classement de la transsexualité sur la liste des maladies mentales de l'
Organisation mondiale de la santé (OMS), le TGEU «refuse catégoriquement cette pathologisation et participera à la prochaine reformulation du DSM, prévue pour 2011».
15 mai 2008


Charlotte Bourgeois, tetu.com,

Commenter cet article