Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

L'association Lambdaistanbul ne fermera pas ses portes

«Lambdaistanbul ne sera ni interdite ni dissoute»: c'est la décision rendue vendredi 28 novembre par la cour suprême d'Ankara à l'issue d'un recours, réclamé par l'avocat de Lambdaistanbul à la suite de la condamnation à fermeture de cette association. Elle avait été prononcée par le Tribunal d'Istanbul au printemps (lire l'article de Tétu du 30 mai).

Il s'agit donc aujourd'hui d'une victoire pour la reconnaissance de la vie associative LGBT en Turquie . Il y a quelques années, Kaos GL et Pembe Hayat (Pink Life) deux autres associations LGBT toujours en activité, avaient elles aussi connu des procès semblables fondés sur les mêmes raisons morales. Or, la justice turque n'avait alors rien retenu contre elles; c'est cet argument de cohésion judiciaire qui a été retenu la semaine dernière à Ankara pour conserver le maintien légal du statut associatif de Lambdaistanbul.

Une telle association reste nécessaire dans un pays récemment à nouveau endeuillé par le meurtre de Dilek Ince, une transsexuelle dont le corps a été retrouvé fin novembre dans une rue de la capitale. Pour la loi turque, l'homophobie n'est toujours pas un motif suffisant de poursuite judiciaire, et aucune notion d'appartenance à un genre sexuel n'apparaît encore dans la constitution nationale turque… deux des priorités de changement pour lesquelles se battent activement les associations LGBT du pays.
, 1er décembre 2008


par Fabrice Ribert, TETU.com

L'association LGBTT** ne sera ni dissoute, ni interdite

Ainsi en a décidé le 25 novembre 2008 la cour d'appel d'Ankara, en annulant la décision de mai 2008 de la haute cour de justice d'Istanbul de dissoudre l'association. Depuis mais 2006, Lambdaistanbul subissait un harcellement judiciaire et policier, au pretexte que les buts de l'association allaient à l'encontre de la morale publique. La législation Turque ne criminalise pas les personnes A l'occasion de différents procès, Lambdaistanbul avait appelé au soutien international, qui s'est amplifié au fil du temps, notamment avec une large mobilisation européenne avec actions publiques en janvier 2008. En deux ans, la discrimination subie par Lambdaistanbul a été fortement visibilisée au plan international, par de nombreuses actions publiques dans différentes villes en Europe, par l'envoi en nombre de courriers aux institutionsTurques, par l'afflux de signatures pour la pétition de soutien à Lambdaistanbul, et par la présence sur place d'ONG internationales de défense des droits humains. Mais cette avancée, Lambdaistanbul la doit surtout à la détermination de ses militantEs et de ses alliéEs dans les autres organisations LGBTT en Turquie, dont la mobilisation n'a pas faibli tout au long de ces deux ans et demis.

Evidement tout n'est pas gagné : Lambdaistanbul et les associations de la plateforme pour les droits des personnes LGBTT insistent sur le fait que tant que l'orientation sexuelle et l'identité de genre ne seront pas inscritEs dans la constitution Turque dans les clauses sur l'égalité, les injustices et les discriminations resteront inévitables. Ce sera là leur prochain combat.

 

 

Communiqué de presse du 25 novembre des associations regroupées dans la plateforme pour les droits des personnes LGBTT en Turquie.

LA DÉCISION DE FAIRE FERMER LAMBDAISTANBUL A ÉTÉ ANNULÉE !

Un procès nous avait été intenté face à notre volonté de devenir une association officiellement enregistrée, qui avait débuté en mai 2006, et qui était du à l'opinion du Gouvernorat d'Istanbul que notre nom et notre objet étaient hostiles à la loi, à la moralité et aux valeurs familiales Turques.

Nous avons surmonté six audiences, mais la 3ème chambre principale d'Istanbul avait fini par décider de notre fermeture, en dépit des conclusions d'expert qui allaient dans notre sens. Aujourd'hui, notre affaire passait devant la juridiction d'appel de la Cour suprême. Devant une justice lente à la détente, nous avons crié que notre association n'était pas immorale.

Eh bien la justice a fini par passer, bien tardivement.

Une action judiciaire similaire avait été lancée par le Gouverneur d'Ankara contre nos associations soeurs, Kaos GL et Pembe Hayat, affirmant qu'elles étaient contre la loi, la moralité et les valeurs familiales Turques. Mais les choses se sont passés différemment pour elles, puisque les tribunaux locaux ont décidé de ne pas faire fermer ces associations - une décision qui entre en opposition avec celle de la 3ème chambre principale d'Istanbul.

Comment peut on baser sur la même loi deux verdicts contradictoires ?

Nous le disons et le redisons : les décisions injustes resteront inévitables, ainsi que les inégalités, les discriminations, les violation répétées des droits humains, tant que l'orientation sexuelle et l'identité de genre ne seront pas inscrites dans les clauses sur l'égalité dans la constitution.

Donc, finalement, la justice a fini par passer. Nous sommes a présent renforcéEs par l'annulation de la décision de faire fermer Lambdaistanbul. En tant que personnes subissant la violence, virées de nos boulots, exclues et isolées, a qui on nie nos droits légaux, nos voix vont désormais porter plus loin, et nous crierons plus fort, comme mouvement LGBTT, pour revendiquer notre droit à l'égalité.

 

PLATEFORME POUR LES DROITS DES PERSONNES LGBTT

Izmir Transvestite and Transsexual Initiative

Kaos GL Association

Kaos GL izmir Formation

Lambdaistanbul LGBTT Solidarity Association

MorEL eskisehir LGBTT Formation

Pembe Hayat LGBTT Solidarity Association

Piramid LGBTT Diyarbakir Formation

Lambdaistanbul LGBTT Dayanisma Dernegi

Tel: +90 (0) 212 245 70 68

Istiklâl Caddesi, Katip Celebi Mah. Tel Sok. No: 28/6 Kat:5

Beyoglu - Istanbul

www.lambdaistanbul.org

lambda@lambdaistanbul.org

**En Turquie on utilise fréquement la formule LGBTT, Lesbiennes, Gais, BiEs, Trans' et TravestiEs. En revanche les Intersexes n'y sont pas encore visibles au plan militant.

source : LeZ Strasbourgeoises

 

LIRE > Turquie : Identité sexuelle opprimée...

 

Lambdaistanbul, qu'est-ce?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lambdaİstanbul est une organisation homosexuelle turque qui lutte pour la libéralisation des homosexuels. Elle organise des expositions de films, des marches et des réunions. Cette organisation est très active contre l'homophobie. Depuis les 9 dernières années, ses membres participent à des réunions hebdomadaires dans lesquelles ils discutent de l'homosexualité et partagent leurs expériences.

But

Lambda travaille pour que les homosexuels puissent mieux s'exprimer et vivre sereinement. Pour parvenir à ce but, ils travaillent sur l'amélioration de leur personne et de la société.

Lambdaistanbul est ouverte à tous les militants réguliers. Ils visent à rencontrer des personnes dans une ambiance de tolérance et de sincérité.

Histoire

Lambdaistanbul a été fondée suite à l’interdiction du Christopher Street Day Sexual Liberation Activities à Istanbul en juillet 1993 par les autorités municipales d’Istanbul[1]. Auparavant, les homosexuels se rassemblaient sous le nom de "Gökkuşağı (Arc en ciel), puis l'association a changé de nom pour devenir "Lambdaistanbul".

Lambdaistanbul a contribué à la publication des magazines "100`de 100 Gay ve Lezbiyen" (100 pour 100 Gay et Lesbienne) et "Cins".

En 1996, dans la conférence "Habitat II" de l'ONU, Lambdaistanbul a ouvert son propre stand et, à cette occasion, a pour la première fois fait connaitre son nom partout en Turquie.

Cette conférence a notamment permis de dénoncer au grand public les actes de discrimination qu'exerce la police envers les travestis et les transsexuels dans la rue d'Ülker.

Avec l'aide de l'ONG De Lutte Contre le SIDA, Lambdaistanbul a publié le livre "Tout ce que vous ne voulez pas savoir sur le SIDA", financé par l'Organisation mondiale de la santé.

Après la rencontre des homosexuels turcs, « Que veulent les homosexuels ? », en 2002, ils ont expliqué leurs demandes lors d'une conférence de presse.

En 2003, ils ont créé leur propre bibliothèque. Elle contient approximativement 1000 livres.

En 2003, le symposium « Discrimination et Violence Contre les Homosexuels » a été organisée avec l'aide des académiciens de l'université de Bilgi et du groupe des beurs anatoliens.

En 2003, la première marche des fiertés est organisée avec la participation de 50 personnes.

En 2004, ils ont organisé un autre symposium "Comprendre Les Identités Sexuelles et Les Orientations" pour 2 jours au sein de l'université de Bilgi .Ils commencent un travail d'interview, parlant notamment des "Discriminations Contre Les Homosexuels A l'Ecole".

En 2005, ils publient le premier sondage sérieux concernant l'homosexualité à Istanbul.

Le 19 juillet 2007 s'ouvre à Istanbul un procès à l'encontre de l'organisation. Celui-ci fut intenté par les autorités d'Istanbul pour "atteinte aux valeurs familiales turques".

À noter que Lambdaistanbul ne tient pas de fichier. L'adhésion est seulement de principe.

Références

Commenter cet article