Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Un prêtre italien célèbre un mariage jugé «contre nature» par l'Eglise

Le père Alessandro Santoro a uni religieusement Sandra, devenue femme il y a plus de trente ans, et son compagnon Fortunato, dimanche dans la banlieue de Florence. «Un acte de fidélité envers les gens que j'aime» a déclaré le prêtre. (source Têtu avec AFP, lundi 26 octobre 2009)

Un prêtre d'une paroisse de Florence a célébré dimanche le mariage de Sandra Alvino, 64 ans, transsexuel male devenu female il y a plus de 30 ans, et son compagnon Fortunato Talotta, 58 ans, évidemment contre l'avis de la hiérarchie catholique.

Les deux époux, déjà mariés civilement depuis 25 ans, n'ont pas prononcé le classique «oui je le veux» après les formules consacrées, mais ils ont procédé à l'échange des anneaux et ont été bénis par le père Alessandro Santoro à Piagge, dans la banlieue industrielle de la capitale de la Toscane.

«Acte de fidélité»
Un bon nombre des 200 invités à la cérémonie ont pleuré pendant la longue homélie du prêtre. Celui-ci a souligné que sa décision n'était «pas un acte de rébellion» envers l'Eglise: c'est «un acte de fidélité à l'égard de mes fidèles, de l'Evangile et envers les gens que j'aime». «C'était mon devoir», a-t-il ajouté.

Il y a deux ans, ce mariage religieux avait été stoppé par l'archevêque de Florence de l'époque, le cardinal Ennio Antonelli, et le titulaire actuel du poste, l'évêque Giuseppe Betori, aurait demandé au père Santoro de ne pas le célébrer. Selon l'Eglise, ce mariage n'est de toute façon pas valable car le droit canonique exige l'hétérosexualité des époux.

«Contre nature»
Avant la bénédiction finale, le père Santoro s'est dit conscient comme les deux époux que «le sacrement célébré aujourd'hui sera annulé quand l'acte arrivera au diocèse». «Mais il ne sera pas annulé pour nous, pour cette communauté, ni aux yeux de Dieu», a-t-il dit. «J'ai obéi jusqu'au bout à cette communauté comme j'obéirai à partir de demain à toute décision qui sera prise», a-t-il ajouté, dans une allusion à la réaction de sa hiérarchie.

Le cardinal Renato R. Martino qui occupait jusqu'à samedi le poste important de président du conseil pontifical Justice et Paix et avait été interrogé alors qu'il se trouvait à Florence, avait critiqué fortement la décision du père Santoro. «Je ne comprends pas comment on peut faire une chose de ce genre. C'est contre nature et cela ne mènera à rien à l'intérieur de l'Eglise», avait-il estimé. «La biologie, ce que Dieu a fait homme et femme, ne peut pas être changé par des subterfuges», avait-il dénoncé.

Photos: Repubblica et Fotolia.

lien de l'article : http://www.tetu.com/actualites/international/un-pretre-italien-celebre-un-mariage-juge-contre-nature-par-leglise-15753

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article