Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Montréal, Qc - 2 octobre 2009 - L'auteur québécois Robert Tessier vient de publier Le matin des magiciennes, un roman qui fait découvrir l'ampleur du phénomène du travestisme et de la transsexualité à notre époque, et qui permet de parcourir l'éventail des explications possibles de ce qu'on nomme le mouvement transgenre. L'audace des hypothèses défendues bouleverse, principalement celle selon laquelle la pollution de l'environnement par différents perturbateurs hormonaux féminise déjà un grand nombre d'espèces animales sur la planète et réduit dramatiquement la fécondité des mâles, humains y compris.

Robert Tessier, Ph. D., sait de quoi il parle. Avant de devenir romancier (La chevauchée des hippocampes, Point de fuite, 2003; Les dessous du paradis, Point de fuite, 2005), il a publié plusieurs ouvrages en éthique et en sociologie de l'environnement. Cette fois, son héroïne, June, jeune doctoresse idéaliste et féministe, découvre avec étonnement en oeuvrant auprès des prostituées de Montréal que la moitié d'entre elles ne sont pas des femmes, puis que dans la population en général un nombre croissant d'hommes aiment se faire femmes. Elle effectue une véritable plongée dans l'univers underground des travestis et des transsexuelles pour tenter de comprendre ce phénomène qui, compte tenu de la relation qu'elle développera avec la belle transgenre Annick, la rejoindra dans sa vie avec son ex-mari, leurs deux enfants et sa meilleure amie Marie.

Le matin des magiciennes
bouleverse tant par son contenu qui met en question bien des idées reçues que par le vécu de ses personnages autant étonnants qu'attachants. Il est disponible en version imprimée et peut aussi être téléchargé à l'adresse www.lulu.com/content/7565490, un site d'auto-édition démocratique et sécuritaire. Ce roman y est offert en exclusivité.

Commenter cet article