Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Une large majorité se déclare favorable à des mesures qui seraient prises en faveur du respect du choix des personnes transsexuelles après leur changement de sexe et d’identité. 85 % des agents publics et 78 % des salariés trouvent ainsi grave ou très grave qu’un employeur refuse de modifier les coordonnées professionnelles d’une personne transsexuelle. (source : La gazette des communes, 27-01-2012/ Discriminations au travail : regard croisé public/privé sur la perception)

 

France Télécom : la salariée qui a fait une tentative de suicide à Metz explique sa mise à l'écart par son changement de sexe
La salariée de France Télécom qui a tenté de se suicider, lundi 14 septembre à Metz, affirme que son changement de sexe est à l'origine de sa mise à l'écart dans l'entreprise.
(E-llico,18/09/2009)

 
 "Quand on sort de la normalité, ça vous poursuit toute votre carrière..." a-t-elle expliqué au quotidien le Républicain Lorrain pour justifier son geste.

Hospitalisée dans le service des urgences de l’hôpital de Metz après avoir avalé un tube de barbituriques, cette cadre de France Télécom a raconté au journal avoir appris sa "énième mutation" à Nancy, à 53 ans après trente-deux ans dans l’entreprise et refuser "d’être traitée comme un pion".

Depuis 2001, année où elle décidé de changer de sexe, cette salariée explique n'avoir "jamais retrouvé une activité professionnelle normale" et se dit convaincue que ce qu'elle qualifie de "mise au placard" est lié à ce changement.

Comme ses collègues suicidaires, elle dénonce le management de l’entreprise "qui s’apparente davantage à du harcèlement moral qu’à une gestion humaine des salariés" et demande "un vrai poste". "Le travail n’est-il pas une forme d’intégration sociale ?", interroge-t-elle.

L'association LGBT Mobilisnoo discute avec la direction de la diversité du groupe

Après la tentative de suicide d’une cadre de France Télécom ayant changé de sexe à Metz, le 14 septembre dernier, l'association LGBT professionnelle Mobilisnoo travaille à sa réintégration dans une fonction à la mesure de ses compétences.
Mobilisnoo fait savoir qu'elle discute avec la direction de la diversité du groupe France Télécom depuis "plusieurs mois" sur ce dossier.
L'association revendique pour cette salariée un poste "où elle pourra à nouveau exercer ses activités de cadre supérieur et faire valoir toutes ses compétences, qui par ailleurs, ne lui ont jamais été discutées".
Mobilisnoo affirme qu'elle "veillera à ce qu’aucune discrimination ne soit à nouveau infligée à l’encontre de notre amie et collègue".
Plus largement, l’association explique qu'elle travaille aux côtés des syndicats pour que cesse toute pression morale sur les salariés LGBT au sein de l'entreprise.
Mobilisnoo rappelle que depuis son site Internet
mobilisnoo.org, un formulaire de témoignage est disponible, afin de permettre à quiconque (victime ou témoin) de pouvoir relater – même de manière anonyme - des faits précis sur une discrimination liée à l’orientation sexuelle, constatée dans l’entreprise. (E-llico, 23/09/2009)

autre exemple de discrimination liée à l'identité de genre

. [France] Transsexuelle licenciée à tort : confirmation des prud'hommes (3 juin 2009)

sur le même thème

> LIRE
Qu'est-ce que la Transphobie ?

Discrimination : la Halde dénonce l'homophobie au travail en spot télé
La Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) diffuse depuis lundi sur France 3 une série de 10 programmes courts pour faire "ressentir à chacun le choc de la discrimination". L'un d'eux est consacré à l'homophobie au travail.
LIRE / VOIR > E-llico

Transphobie au travail : un appel urgent
Voici un appel à l'aide parvenu via la boîte aux lettres du blog leZ Strasbourgeoises le 17/06/2009.
Après une rapide concertation avec D. auteur de cet appel, nous avons convenu dans un premier temps de faire circuler publiquement cet appel sans révèler son identité. et celle de son employeur, et cela tant que nous n'aurons pas d'informations jurdiques sur les risques encourus par D s'il révèle ces informations. Cela ne signifie nullement que nous encourageons D à la clandestinité, c'est une simple mesure de prudence en attendant d'en savoir plus. Nous sommes actuellement en discussion avec plusieurs associations, mais votre aide, vos contributions et propositions seront les bienvenuEs !

D est un transboy (trans' femme vers homme), victime de transphobie et de harcèlement au travail dans une municipalité. Il souhaite avoir du soutien, des informations juridiques et cherche un-e avocat-e compétent-e. Il nous a transmis des informations détaillées qui indiquent une situation de discrimination transphobe, et ce depuis des années, sur son lieu de travail. A préciser que D a fait un changement légal et officiel d'état civil en 1997. A préciser également que D a saisi la HALDE en 2007, qui a rejeté sa plainte et estimé qu'il n'y avait pas de discrimination en dépit des éléments de preuves apportés par D.

Si vous avez besoin de plus d'information pour mieux conseiller D, ou si vous avez des informations et propositions, contactez D à l'adresse difference2009@yahoo.fr.

Merci d'envoyer copie à scumlambda@no-log.org afin que nous puissions l'aider plus efficacement.

Merci d'avance pour votre aide !
LeZ Strasbourgeoises, scumlambda

L'appel à l'aide d'un fonctionnaire

Je suis fonctionnaire municipal depuis 22 ans. Je suis Trans bien sûr et tout mon parcours de changement s'est effectué à partir de 1995. J'ai subi et continue de subir la discrimination et le harcèlement moral sur mon lieu de travail.

Actuellement en congé longue maladie, ma hiérarchie est allée jusqu'à faire pression sur mon médecin et passe outre l'avis de la médecine du travail ou de l'expert psychiatre. Je suis cité à comparaître très prochainement au Tribunal Administratif sur des accusations douteuses que je conteste.

Mon DRH, bien qu'averti de ma fragilité psychologique m'a envoyé par 2 fois l'Huissier à mon domicile alors que je suis sujet à des pulsions suicidaires depuis le 4 novembre 2008 où j'ai été humilié et verbalement agressé par ma Chef sur mon lieu de travail.

Je suis isolé et j'ai besoin d'aide. Je cherche un avocat pouvant me défendre et qui ne soit pas allergique au fait que je sois un transsexuel.

J'ai averti cette semaine le bureau de l'adjoint au Maire de ma situation, je n'ai pas eu de réponse jusqu'à présent.

Les accusations que l'on porte envers moi sont pour certaines graves et diffamatoires, elles ne sont basées que sur le témoignage de ma chef, de sa secrétaire et de l'un de ses agents. Le restant de mes collègues de travail n'ont pas été questionnées à ce sujet alors qu'elles ont été témoins de ma mise au placard dans ce service, durant 4 mois et demi.

Avant, j'étais dans un autre service ou je venais de passer près de 3 années dans la même situation. Dans ce service ou j'ai passé, 16 années de ma vie, je n'ai pas évolué dans ma carrière professionnelle, jamais évalué comme les autres collègues le furent. Pas d'avantage de formation professionnelle. J'ai du reste passé plus de temps au placard, que je n'en ai passé à travailler. Chaque fois, ce sont des menaces, des humiliations, des brimades dès que j'ose dénoncer ma situation.

J'ai vraiment besoin d'aide.
Merci

D
difference2009@yahoo.fr

[Le billet de caphi]  De la POUDRE AUX YEUX ! (13 février 2009)

On apprend, par un communiqué du Ministère du Budget, des comptes publics et de la fonction publique que "Christine Lagarde et Éric Wœrth ont mis en place le premier comité consultatif pour la diversité et l’égalité professionnelle pour les deux ministères de Bercy" et qu' "en matière de prévention et de traitement de toutes les formes de discrimination, notamment d’orientation sexuelle, Éric Wœrth a fixé un objectif à son ministère, celui d’obtenir le label diversité qui ne doit pas constituer un objectif en soi mais comme l’expression d’une démarche qui s’inscrit dans la durée qui permet de mobiliser toute la hiérarchie et d’évaluer les résultats obtenus." (lire plus bas le communiqué en entier)

Cette information gouvernementale, reprise par
FGL (la France Gaie et Lesbienne), ce n'est que des mots, des mots, et encore des maux !

Plutôt que ces "comités théodule", comme les appelait Charles-de-Gaulle un président de la République Française pourtant d'un "autre temps', à quand des ACTES ?

Y a t-il besoin encore de comités "consultatifs" dans ce gouvernement dirigé par un Consul de plus en plus putatif qui envoie aux citoyen(ne)s encore de la poudre aux yeux par l'intermédiaire de médias suivistes qui relaient uniquement "la bonne parole" sans montrer et analyser les effets réels d'une politique désastreuse en matière de promotion de TOUTES les DIVERSITÉS ?

caphi


Installation du comité consultatif pour la diversité et l’égalité

communiqué Ministère du Budget, des comptes publics et de la fonction publique - 13 février 2009

Christine Lagarde et Éric Wœrth ont mis en place le premier comité consultatif pour la diversité et l’égalité professionnelle pour les deux ministères de Bercy (ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi et ministère du Budget, des comptes publics et de la fonction publique).

La création du comité consultatif pour la diversité et l’égalité professionnelle s’inscrit dans le cadre des orientations fixées par le président de la République lors du discours qu’il a prononcé à l’école Polytechnique de Palaiseau le 16 décembre dernier.

L’installation du comité consultatif fait également suite à la Charte pour la promotion de l’égalité dans la Fonction publique signée le 2 décembre 2008 par Éric Wœrth, André Santini et le président de la Halde.

Le comité consultatif est composé des organisations syndicales des ministères de Bercy - cinq d’entre elles ont répondu à l’invitation des ministres, des directeurs des ministères et de personnalités extérieures issues notamment du monde associatif et des entreprises.

À cette occasion, Christine Lagarde et Éric Wœrth ont réaffirmé leur engagement en faveur d’une politique active en matière de diversité et d’égalité professionnelle. Le comité, sous la conduite d’un délégué à la diversité et à l’égalité professionnelle, nommé à cette occasion, a vocation à développer une approche globale de ces questions pour les ministères, à mettre en place les outils de pilotage et à mobiliser l’ensemble des acteurs sur la base d’un programme de travail.

Christine Lagarde a rappelé l’importance de la place des femmes dans la vie économique et sociale de notre pays. Elle a indiqué son vif attachement à voir cette importance traduite dans les faits, ce qui suppose, notamment dans le domaine de la Fonction publique, une reconnaissance effective de leurs compétences et de leurs talents. Le ministre de l’économie a demandé qu’une politique active de promotion des femmes dans les emplois supérieurs soit mise en œuvre.

La diversité de notre pays disparaît en effet curieusement, a-t-elle relevé, à mesure que l’on progresse dans les responsabilités, d’où la nécessité d’adopter des mesures concrètes, notamment dans le domaine de l’égalité entre hommes et femmes. Le ministre de l’économie s’est dit déterminée à suivre au quotidien les sujets traités par le comité.

Éric Wœrth a fixé plusieurs objectifs aux directions du ministère du budget. Le premier objectif porte sur des recrutements de jeunes sans qualification et issus de milieux sociaux défavorisés. En 2008, une centaine de jeunes ont été recrutés sur la base d’un PACTE (parcours d’accès aux carrières de la Fonction publique territoriale, hospitalière et d’État qui associe une formation en alternance et un emploi), ce qui représente 10 % des recrutements des agents de catégorie C. Pour l’année 2009, Éric Wœrth a demandé que ces recrutements soient doublés.

Le ministre du Budget a également sollicité les écoles de formation du ministère du budget (École nationale des impôts, École nationale du Trésor public, École nationale des douanes) pour qu’elles organisent des classes préparatoires et accueillent un effectif représentant au moins 30 % des postes ouverts aux concours du ministère du budget.

En matière de prévention et de traitement de toutes les formes de discrimination, notamment d’orientation sexuelle, Éric Wœrth a fixé un objectif à son ministère, celui d’obtenir le label diversité qui ne doit pas constituer un objectif en soi mais comme l’expression d’une démarche qui s’inscrit dans la durée, qui permet de mobiliser toute la hiérarchie et d’évaluer les résultats obtenus.

(source : FGL) - http://www.france.qrd.org/actualites/article.php3?id_article=3727


Commenter cet article