Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

une webdromadaire SPÉCIALE de caphi

Journée mondiale contre l'homophobie (17 mai)

 

 Colloque IDAHO sur la transphobie à l'Assemblée Nationale (Paris, 7e), ce jeudi 14 mai. Premier du genre, ce colloque a fait le point sur les questions trans' en France, et a interpellé les responsables politiques français afin de faire reculer la transphobie en abordant les aspects culturels, les problèmes sociaux et médicaux - photo caphi

----------------------------------------------------

"Tous les genres sont bons, hors le genre ennuyeuxVoltaire, extrait de la préface de L'enfant prodigue

----------------------------------------------------

Louis-Georges Tin (au centre) organisateur du Colloque IDAHO sur la transphobie à l'Assemblée Nationale (Paris), ce jeudi 14 mai - photo caphi [interview] «Le mouvement gay a une dette vis-à-vis des trans» (Louis-Georges Tin , Président de l'IDAHO et fondateur de la Journée mondiale contre l'homophobie du 17 mai)

Dans un interview pour Têtu ce vendredi 15 mai 2009, Louis-Georges Tin fondateur de la Journée mondiale contre l'homophobie (17 mai) parle de son témoignage concernant les réticences des politiques et pire, des médiaticiens au choix de la transphobie comme thème en 2009 : "C'était très violent. La journaliste spécialiste des questions LGBT d'un grand média public français m'a presque reproché d'avoir choisi ce sujet, car, m'a-t-elle raconté, «quand j'en ai parlé en conférence de rédaction, tout le monde a ri. Je peux parler d'homophobie, mais si je parle de transphobie, cela va tuer mon papier.» Je lui ai répondu que pendant ce temps, la transphobie tue les transsexuels. Cette attitude d'indifférence relative, on la retrouve également dans le monde politiqueIl faut encore mettre l'accent sur les violences transphobes. On en est aujourd'hui pour les meurtres transphobes là où on en était il y a quinze ans pour les meurtres homophobes : ce sont des faits divers non référencés, obscurs, sans mobilisation, les victimes mourraient et les témoins restaient dans la peur." (...) L'enquête de SOS homophobie montre bien qu'il subsiste des problèmes. Pire : au moins un tiers des jeunes qui se découvrent trans a fait une tentative de suicide, selon l'enquête d'Homosexualités et socialisme et du Mag. Il faut faire pour la lutte contre la transphobie ce qu'on a fait depuis quinze ans en France sur la lutte contre l'homophobie. Il reste beaucoup à faire pour mettre à égalité la lutte contre l'homophobie et la transphobie. D'autant plus que le mouvement gay a une dette vis-à-vis du mouvement trans, car les transsexuels, transgenres, travestis et autres ont beaucoup contribué à nos mouvements depuis Stonewall, à New York en 1969, et au Fhar en France par la suite. Cette dynamique que le mouvement trans a apportée au mouvement LGBT n'a pas toujours été reconnue. Les LGB doivent reconnaître l'apport des T!


rappel des blogs de caphi
sélection d'informations identitaires, culturelles et citoyennes

 

> Différences (mon blog consacré à la TRANSIDENTITE) > http://caphi.over-blog.fr


> la webdromadaire de caphi
 (mon regard décalé, subjectif et citoyen sur l'identité et le sens en particulier à travers les Arts et les Sciences) > http://lawebdromadaire.over-blog.com)
 
> les PARIS de caphi : sélection de spectacles, expos, infos, images, chroniques et reportages (blog actualisé régulièrement) > http://paris-caphi.blogspot.com
 

> notre raison d'être (
actes et faits citoyens qui donnent du sens à nos vies) > http://notreraisondetre.over-blog.com 

< le journal personnel de caphi
(en développement) > http://caphi.over-blog.net> http://caphi.over-blog.net

Commenter cet article