Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

La deuxième édition d’identiT, le festival international de films trans’ de Paris, s’est achèvé dimanche 14 juin 2009 avec une grande journée ouverte à toutes et à tous à La Générale en Manufacture, à Sèvres (92). (photo caphi ci-contre)

Après une première édition en 2008 très réussie, IdentiT, le festival international de films trans de Paris a réitèré l'expérience avec de nouveaux longs et courts-métrages audacieux et instructifs. Ce festival, ouvert à tous, a permis de connaître les différentes facettes de la planète trans, "faire des ponts avec ces 40 dernières années de lutte et d’histoire trans". Pour plus de visibilité trans et moins de transphobie.

Rencontre avec les organisateurs du Festival identiT

Yagg a rencontré ses organisateurs, Jihan Ferjani et Catherine Oh (
voir la vidéo ci-dessous). Ils nous en disent un peu plus sur l’esprit de ce festival et les difficultés rencontrées pour mettre en place un tel événement.
Interview par yaggvideo
Enfin, vers 21h15, pour la dernière séance au cinéma l'Archipel, Hélène Hazera, productrice, journaliste de radio et activiste trans a présenté son Work-in-progress, le Salon de T de Christophe Martet & Maxime Donzel, "petite série modeste" pour montrer la variété du travail des artistes trans et pour briser quelques stéréotypes. Salon de T peut être vu aussi sur le site de Yagg.

Hélène Hazera (avec le bouquet de fleurs) présente Salon de T, avant sa projection en compagnie du co-réalisateur Christophe Martet (à gauche) et des deux organisateurs Catherine Oh et Jihan Ferjani - photo caphi 


Avant la projection de
Transexual Menace, le documentaire culte de Rosa Von Praunheim, discussion publique avec des responsables d'associations autour de l'actualité sur les droits des trans à la Générale en Manufacture (Sèvres), "façon de faire converger les luttes notamment les intermittents et les artistes précaires".

IdentiT s'est clôturé dimanche 14 juin par une fête en plein air à La Générale en Manufacture à Sèvres * avec des projections, des concerts, une discussion publique et pour finir un dance-floor... photos caphi

 

* La Générale en Manufacture (6, Grande Rue 92310 Sèvres - Métro Pont de Sèvres - ligne 9)


PRESENTATION

Si l’histoire des luttes pour les droits civiques connaît aujourd’hui un regain d’intérêt, celle des trans et leur rôle dans l’émancipation des minorités dites sexuelles et de genre restent totalement méconnue. Cette ignorance est entretenue par la négation même de cette minorité, de son histoire, et de sa contribution au mouvement social pour les droits et l’égalité.
Ce sont donc les apports de la lutte des trans pour l’émancipation et la liberté tant politique, qu’individuelle que identiT vous propose de découvrir cette année. Le Festival a pour ambition de promouvoir l’inscription de cette histoire minoritaire dans la mémoire collective de toutes et tous.

La conquête de l’égalité des droits n’est pas achevée pour les trans, pour les lesbiennes et les gays.
Les trans pour leur part sont loin de pouvoir jouir totalement des acquis dont l’immense majorité des citoyens bénéficie.

A l’heure où la société française redécouvre la nécessité de l’action collective et de la mobilisation,
il nous est apparu comme une évidence de faire des ponts avec ces 40 dernières années de lutte et d’Histoire trans."

2eme Festival de films trans de Paris
du 11 au 14 juin 2009
au cinéma L'Archipel (Paris 10e)

toutes les infos sur  www.festivalidentit.org

..............................


2ème édition du Festival international de films trans de Paris (identiT)
LE PROGRAMME

Screaming queens

I
dentiT, au cinéma L’Archipel du 11 au 13 juin 2009
, présentera des documentaires importants : « Screaming Queens » de Victor Silverman et Susan Stryker, « Hotel Gondolin » de Fernando Lopez Escriva et « Gender Redesigner » de Johnny Bergmann, un FtM road movie et des exclusivités : « The Amazing Truth about Queen Raquela » prix du meilleur film des Teddy Awards du Festival de film international de Berlin et le film inédit de Hélène Hazéra « Salon de T » réalisé par Christophe Martet ainsi que « Ce soir le veilleur est une femme », documentaire sur Nicole Louvier.

Le dimanche 14 juin, pour sa journée de clôture, identiT avec au programme, projections (Transexual Menace de Rosa Von Praunheim), concerts (SH** BROWNE), débats, s’installe à la Générale en Manufacture. Une façon de faire converger les luttes et de s’associer à d’autres espaces de résistance, notamment  les intermittents et les artistes précaires.

Affiche500
> Cinéma L’Archipel au 17 bd de Strasbourg, Paris 10ème
- M° Strasbourg St-Denis / Château d'Eau
 à La Générale en Manufacture  au 6, Grande Rue 92310 Sèvres - M° Pont de Sèvres (ligne 9) - plan d'accès


Séance d’ouverture jeudi 11 juin 2009 à 19h45

Screaming Queens
Long-métrage documentaire de Victor Silverman et Susan Stryker
USA, 2005, 57 min., VOSTF (inédit en France)
Tout le monde connaît Stonewall, mais rares sont celles et ceux qui ont entendu parlé de la révolte qui a eu lieu 3 ans avant, celle de Campton. Un portrait de la scène de San Francisco dans les années 60 où se côtoient des filles transgenres, des policiers et des activistes des droits civils qui culmine avec une émeute.
Les réalisateurs font un lien entre ces événements et l’activisme anti-guerre, la libération sexuelle, les luttes pour les droits civiques aux Etats-Unis. 
Un film important pour l'histoire des luttes minoritaires.

How to become an american transgender theorist (a recipe)
Court-métrage fiction de Ki Namaste & Lynne Trépanier
Canada, 1998, 8 min., VOSTF
Cette « recette » de 1998 désormais culte qu’on ne se lasse pas de (re)voir perce à jour de manière cinglante le nouveau discours transgenre à suivre « bricolé » par les universitaires « queer ». Réalisé avec une caméra VHS, ce film est toujours actuel.


vendredi 12 juin 2009 à 19h45

Hotel Gondolin
Long-métrage documentaire de Fernando Lopez Escriva
Argentine, 2005, 52 min., VOSTF & VOSTA (inédit en France)
Dans un lieu auto-géré argentin transformé en hôtel communautaire, des femmes transexuelles et transgenres s’unissent face à l’adversité. A l’exclusion, à l’isolement, et à la marginalité auxquelles des lois liberticides semblent vouloir les confiner, elles répondent par la solidarité et l’organisation. Ensemble, elles luttent pour leur survie et leur identité avec courage, humour et fierté. Non-accès à l’éducation, à la formation, à l’emploi, prévention du VIH, criminalisation des travailleuses du sexe, aucun des sujets qui font l’actualité ne sont négligés.
Séance suivie d’un débat en présence de Monica Léon, protagoniste du film & Lalla Kowska-Régnier, co-auteure du manifeste trans féministe "Notre corps nous appartient" (in Nouvelles Questions Féministes Vol.27, n°1/2008).

Casting Pearl's
Court-métrage fiction de Andrea James
USA, 2007, 7 min., VOSTF (inédit en France)
Imaginez une transexuelle déterminée à obtenir un rôle à Hollywood. Les casting se succèdent, les humiliations aussi mais elles n’entament en rien le professionnalisme de l’actrice. Cette fiction pleine d’humour dénonce la mise à l’écart certaine des contributions artistiques des personnes trans dans l’industrie du cinéma.

samedi 13 juin 2009 à 17h15

The Amazing Truth About Queen Raquela
Long-métrage de fiction de Olaf de Fleur Johannesson
Islande / Philippines / USA, 2008, 80 min., VOSTF (première en France)
Le prix du meilleur long-métrage du Teddy Bear 2008 retrace les péripéties de Raquela qui travaille dans les rues de Cebu en rêvant de voyager à Paris. Ce film ose une narration originale qui mêle la forme documentaire au docu-drama et qui lui a valu le Prix du meilleur scénario du Festival international de films de New-York.

Straight Boy Lessons
Court-métrage fiction de Ray Rea
USA, 1999, 10 min., VOSTF (inédit en France)
Un trans FtM, au début de sa transition, cherche conseil auprès de son pote non-trans. Commence alors un cours illustré sur les à-faire et les à-ne-pas-faire pour être un garçon hétéro.

samedi 13 juin 2009 à 18h45

Gender Redesigner
Long-métrage documentaire de Johnny Bergmann
USA, 2007, 66 min., VOSTF (inédit en France)
La transition FtM : ni phénomène de foire, ni phénomène de mode. fAe, jeune homme trans FtM, entame sa transition dans l’Amérique rurale, en Pennsylvanie. Au-delà de la singularité de la personnalité de fAe et de son histoire intime, le spectateur est confronté à certains questionnements et difficultés que peuvent rencontrer les garçons trans.
Ce documentaire en forme de road movie paisible à travers l’amérique profonde donne une image non galvaudée de la communauté transgenre, loin de l’agitation urbaine. Pour les amoureux de la culture country-folk made in kentucky.
En présence de l’équipe du film (sous réserve)

The Bond
Court-métrage documentaire de Michael T. Connell
USA, 2007, 6 min., VOSTF (inédit en France)
Le lien qui existe entre un parent et son enfant. Le réalisateur a voulu rendre compte de sa propre expérience avec sa fille trans et ainsi livre sa perception en tant que père. Intense et engagé.

      

samedi 13 juin 2009 à 20h15
Salon de T
Documentaire de Hélène Hazera, réalisation de Christophe Martet & Maxime Donzel
France, 2009, 60 min. Première en France
Work-in-progress de Hélène Hazera, productrice et journaliste de radio et activiste trans.
« L'art contemporain consomme abondamment du "travail sur le genre" mais on ne montre pas le travail des artistes qui vivent leur transidentité au quotidien (...). Cette petite série modeste réalisée au jour le jour avec les moyens du bord veut d'abord montrer la variété du travail des artistes trans. En filigrane elle espère briser quelques stéréotypes, échapper à la sur-sexualisation (qui rime avec discrimination)....». A ne pas manquer.
Séance suivie d’un débat en présence de Hélène Hazera, Christophe Martet & Maxime Donzel

...............................

      

Journée de clôture le dimanche 14 juin 2009 à partir de 16h00
(jusqu'à 23h00) - entrée libre & gratuite avec un espace en plein air

La Générale en Manufacture ouvre ses portes pour une carte blanche à identiT, une façon de faire converger les luttes et de s’associer à d’autres espaces de résistance, notamment les intermittents et les artistes précaires.
Au programme, des projections, des concerts, une discussion publique et pour finir un dance-floor pour fêter la fin du Festival.

Entre autres projections....
Transexual Menace
Long-métrage documentaire de Rosa Von Praunheim
USA, 1996, 80 min., VOSTF (inédit en France)
Le documentaire culte de Rosa Von Praunheim est toujours d’actualité. Un portrait au plus près des membres du groupe activiste « Transexual Menace », des transgenres réuni/es pour faire entendre leurs voix et leur droit à l’auto-diagnostic, au changement d’état civil, à l’accès au travail,… Considéré par le réalisateur comme « le projet le plus fascinant de sa carrière », les trans livrent la réalité de leur condition : les bouleversements dans leurs relations avec leurs enfants ou la perte de leur emploi en tant que pompier ou juriste.

entre autres concerts...
SH** BROWNE
Reprenant le flambeau des grands frères indie dance de Manchester, les cinq SH** BROWNE malaxent shoegaze, pop 1ère classe et baggy sound pour accoucher d'un truc à eux, bien à eux, lumineux, THE shit.

Discussion publique autour de l'actualité sur les droits des trans
Les organisateurs du festival observent que, malgré l’annonce du gouvernement français de ne plus classer la transexualité comme affection psychiatrique, la conquête de l’égalité des droits est loin d’être achevée pour les trans. Une discussion publique pour faire le point sur l'avancée des droits...

& aussi...
dance-floor
avec Hélène Hazera, Le Garçon Magenta & Goutte Dior...

A NOTER > Yagg, le nouveau site gay & lesbien est partenaire d'IdentiT avec la collection de films Salon de T (réalisée par Christophe Martet et Maxime Donzel de Yagg, et Hélène Hazera) qui sera projetée au cinéma l'Archipel. La projection sera suivie d'un débat. Toutes les infos sur le site du festival identiT. (source : Le blog de Yagg)

revue de presse
Deuxième édition du festival IdentiT, le festival international de films trans de Paris

Après une première édition en 2008 très réussie, IdentiT, le festival international de films trans de Paris réitère l'expérience avec de nouveaux longs et courts-métrages. Un festival ouvert à tous, pour plus de visibilité trans, et moins de transphobie. Entretien avec les organisateurs, Jihan Ferjani & Catherine Oh réalisé par Marie KirschenTêtu (vendredi 05 juin 2009)

Cette année, le festival est «riot» avant tout, avec comme thème général la mobilisation politique. Pourquoi avoir axé sur ce sujet?

Jihan Ferjani: Actuellement, on entend beaucoup parler de «la nouvelle lutte des trans», et l'on oublie que c'est un combat qui a déjà plus de 40 ans. Dans la programmation, nous avons ce très beau film Screaming Queens, notre coup de coeur. C'est un portrait de la scène de San Francisco dans les années 60, où se côtoient des filles transgenres, des policiers et des activistes des droits civils. Et qui raconte -non pas Stonewall- mais une autre révolte de trans qui s'est déroulée trois ans auparavant, à Campton, et dont on entend très peu parler. Des films comme celui-ci permettent de réactiver notre conscience historique.



La question de la mobilisation politique s'est aussi imposée par le contexte actuel. On arrive aujourd'hui à un moment crucial, où il est temps de redonner toute sa place à la mobilisation politique. Pour les trans bien sûr, mais aussi pour les minorités visibles, le féminisme, et le mouvement social dans son ensemble.

Comment avez-vous jugé l'annonce faite par Mme Bachelot le mois dernier, qui a demandé à la Haute Autorité de Santé de déclassifier la transsexualité des affections psychiatriques de longue durée?
Catherine Oh: Cette déclaration symbolique est très importante. C'est la première fois qu'il y a une vraie réponse des pouvoirs publics aux militants trans. Et il était temps!

J. F. : C'est important parce que cela montre que nous n'avons pas parlé dans le vide tout ce temps : on a bien fini par nous entendre. Maintenant cette décision ne suffit pas, il y a une véritable urgence à ce que nous sortions des discriminations et de l'enfermement dans lequel se trouvent les trans aujourd'hui. On attend donc que la situation des trans s'améliore réellement - et surtout ne régresse pas.

Quel film faut-il absolument voir cette année ?
J.F.: Je dirais Gender redesigner, un documentaire sur un jeune FtM (ndlr : Female to male, soit femme vers homme) qui entame sa transition dans l'Amérique rurale, en Pennsylvanie. Parce que la transition FtM est peu connue, souvent mal perçue, voire incomprise. Le film dédramatise ce parcours tout en permettant de prendre conscience qu'il est difficile. Pour nous, organisateurs du festival, il est important de dire que l'on peut être FtM et féministe -et même que l'on doit l'être ! Il n'y a là aucune contradiction, bien au contraire. Le prisme du féminisme n'est pas négligeable pour lutter efficacement contre la transphobie, et des liens forts doivent se créer entre ces deux luttes.  
 
Cette année vous avez innové avec une journée de clôture à «la Générale en Manufacture», qui vous ouvre ses portes pour une carte blanche.
C.O.: Oui, ce sera une grosse journée avec bien sûr des films, mais aussi un espace de discussion publique, un concert, des expos, et un dancefloor pour fêter la fin du festival. C'est ouvert à tout le monde, et l'entrée est gratuite !  

J.F.: Quand nous avons monté le festival, nous avons voulu qu'il soit abordable pour tous, y compris des gens qui ne sont pas forcément bien au courant des questions trans. Créer un espace qui soit le plus ouvert possible... et en même temps que tous les trans puissent s'y sentir bien.

IdentiT-Festival international de films trans de Paris, du 11 au 14 juin, au cinéma de l'Archipel (17, boulevard de Strasbourg, Paris Xe. Métro: Strasbourg-Saint-Denis) et à La Générale en Manufacture (6, Grande Rue 92310 Sèvres - Métro: Pont de Sèvres - ligne 9)
Sur le web : Festival IdentiT

identiT : le Festival international de films trans de Paris

Du 11 au 14 juin 2009, se tient la 2ème édition du Festival international de films trans de Paris : identiT. Un événement culturel et politique autour de la transidentité.

Jihan Ferjani et Catherine Oh, organisateurs du festival font le constat que, "malgré l’annonce du gouvernement français de ne plus classer la transexualité comme affection psychiatrique, la conquête de l’égalité des droits est loin d’être achevée pour les trans".

"Si l’histoire des luttes pour les droits civiques connaît aujourd’hui un regain d’intérêt, celle des trans et leur rôle dans l’émancipation des minorités dites sexuelles et de genre restent totalement méconnus", observent-ils. "Il apparaît comme une évidence de faire des ponts avec ces 40 dernières années de lutte et d’histoire trans", ajoutent-ils.

IdentiT a donc choisi de présenter des documentaires historiques et des exclusivités comme "The Amazing Truth about Queen Raquela", prix du meilleur film des Teddy Awards du Festival de film international de Berlin ou le film inédit de Hélène Hazéra "Salon de T" réalisé par Christophe Martet.

Le dimanche 14 juin, pour sa journée de clôture, le festival s’installe à la Générale en Manufacture. "Une façon de faire converger les luttes notamment les intermittents et les artistes précaires", selon les organisateurs.

identiT - Le Festival international de films trans de Paris. D 11 au 14 juin 2009 au cinéma L’Archipel (17 bd de Strasbourg 75010 Paris) et à La Générale en Manufacture (6, Grande Rue 92310 Sèvres).

Plus d'infos :
www.festivalidentit.org
 
(source E-llico)
 

Commenter cet article

mutuelle 18/06/2010 12:55



salut,elle est super ton blogue avec la video et les photos.A+



Claire 12/06/2009 08:32

BonjourJe souhaitais juste vous remercier pour ce blog qui est indispensable pour moi, je vous ai croisé hier au Festival trans de Paris et je n'ai pas osé vous le dire de vive voix (timidité) mais ce que vous faites est remarquable et vous êtes d'une aide très précieuse pour toutes les femmes, surtout celles comme moi en début de parcours. Un grand merci et une bonne continuation. Claire