Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Penser le sexe et le genre d'Eleni Varikas

Résumé du livre
De quelles grilles de lecture dispose-t-on pour penser la différence des sexes ? Qu'est-ce que le genre ?Sur quels présupposés et principes théoriques se fonde-t-il ? En quoi ce concept permet-il de comprendre les logiques d'exclusion des femmes dans des sociétés modernes qui se revendiquent de valeurs universelles ? Au-delà du déterminisme naturel, sur quoi repose la constitution des catégories de sexe en termes de rapports sociaux et de pouvoir ? L'expérience singulière du monde par un " je " né femme est-elle formulable en termes universels ? La pluralité des expériences du genre est-elle réductible à une catégorisation binaire de sexe ? Que nous apprend la mise en dialogue des théories féministes françaises et américaines ? Comment les expériences multiples du devenir femme ou homme peuvent-elles contribuer à une redéfinition démocratique du politique ? Par une confrontation des traditions politiques modernes et des théories féministes qui tentent de répondre à ces questions, cet ouvrage montre la difficulté de penser la différence des sexes dans sa dimension proprement politique.
En déplaçant le regard de " la différence " aux procédés de différenciation, l'auteur met en lumière l'historicité du genre comme principe organisateur du politique, qui ordonne la diversité humaine en deux groupes constitués de manière hiérarchique et autoritaire. La question du sexe et du genre pourrait ainsi être reformulée comme recherche des modalités d'une autodéfinition démocratique des citoyen (ne) s.
(source : decitre.fr)

Editeur : PUF - Publication :16/6/2006 -  ISBN : 2130535216 - 134 pages
Prix éditeur : 28 euros

Eleni Varikas
est professeure de théorie politique à l’Université Paris VIII et chercheuse au laboratoire du CNRS ”Genre et rapports sociaux“. Elle a notamment codirigé (avec Françoise Collin et Evelyne Pisier) l’anthologie critique Les femmes, de Platon à Derrido, Paris, Plon, 2000

Commenter cet article