Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

Dix portraits d’hommes/femmes

Depuis plusieurs années, les titres portant sur la question des sexualités et des genres se sont multipliés. Les ouvrages d’auteurs comme Judith Butler ou Marcela Iacub, par exemple, ont rencontré un intérêt certain. Homosexualité, bisexualité, transgenre, etc. sont des thèmes qui ont très largement débordé les cercles de réflexion de spécialistes pour participer et animer le débat public.

Précisons tout de suite que l’ouvrage de Fernande Gontier n’a aucune ambition théorique. Tout juste réaffirme-t-elle que le genre n’est pas une catégorie qui se déduit logiquement et automatiquement de la biologie, du sexe, mais qu'il s'agit d'une catégorie sociale. A l’évidence, il n’y a rien dans cette affirmation qui puisse bouleverser les débats les plus pointus sur ces questions. L’intention de l’auteur est autre. Elle entend présenter simplement quelque dix portraits de personnages ayant à un moment de leur vie «choisi» leur sexe. Les cas évoqués semblent servir et illustrer une double affirmation.

D’une part, Fernande Gontier entend montrer que les exemples de travestissements ne sont pas l’apanage de notre époque et qu’ils peuvent être anciens. Ainsi du Chevalier d’Eon : Eduqué comme un garçon, apparemment pour des questions d’héritage, fin bretteur, Charles-Genviève-Louise-Auguste-Andrée-Thimothée d’Eon de Beaumont ira jusqu’à remplir des missions diplomatiques secrètes pour Louis XV, jusqu’au moment où lui sera intimé l’ordre de «quitter l’habit de dragon qu’elle a coutume de porter et de reprendre les habits de son sexe avec défense de paraître dans le royaume sous d’autres habillements que ceux convenables aux femmes.» De même, Timoléon de Choisy, qui fut abbé au XVIIe siècle, prit l’habitude de paraître en femme sans se départir d’un goût prononcé pour le sexe opposé, souvent chez les jeunes.

D’autre part, l’auteur entend insister sur le fait que les motivations de ces personnages peuvent être très diverses. La provocation ou le «goût dépravé» n’expliquent pas tout. La simple curiosité ou la quête de soi sont des motifs tout aussi puissants. Ainsi, en 1726, Petit de Montempuys se travestit pour satisfaire sa curiosité des spectacles de théâtre que lui interdisait son statut de chanoine de Notre-Dame. Remarqué par un tumultueux public, son étrange et unique initiative tourna à la catastrophe. Le cas de Dorothy Lucille Tipton est très différent. Née en 1914 aux Etats-Unis, elle décide en 1934 de se travestir pour être plus facilement engagée comme pianiste de jazz. C’est donc sous le nom de Billy Tipton qu’elle fera toute sa carrière, mais aussi sa vie puisque à sa mort ses enfants (adoptés) apprennent avec stupéfaction que leur père était une femme. Enfin, l’auteur évoque le cas de Albert/Kate Bornstein qui fut un des premiers hommes à se faire opérer pour devenir femme, ce qu’il était persuadé être.

L’ouvrage de Fernande Gontier est donc très factuel, constitué de courts récits de vie sans développements théoriques particuliers. Ce qui fait le cœur de son propos est d’affirmer que pour extra-ordinaires que soient ces exemples, ils témoignent du fait que la liberté sexuelle n’est pas seulement de jouir librement mais aussi d’explorer les limites entre les sexes, qui ne sont jamais si rigides que ce que les rôles sociaux imposent. Pour l’auteur en effet, ce qui réunit les personnages évoqués est qu’ils ont tous, et chacun à sa manière, exploré un espace au sein duquel la sexualité n’est pas nécessairement le motif du jeu des genres. Elle n’affirme pas l’existence d’un entre-deux ou d’un point d’équilibre entre les sexes, mais bien plutôt la possibilité d’usages mêlant féminité et masculinité.


Guy Dreux (mis en ligne le 02/09/2006 sur parutions.com)
Guy Dreux est professeur certifié de Sciences Economiques et Sociales en région parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'André Gide.
Fernande Gontier   Homme ou femme ? - La confusion des sexes
Perrin 2006 /  17.50 € - 114.63 ffr. / 218 pages
ISBN : 2-262-02491-X
FORMAT : 14,0cm x 22,5cm

A lire également sur parutions.com:

Commenter cet article