Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

[Nations Unies] Présentation officielle des Principes de Yogyakarta sur l'orientation sexuelle et le genre
L
es Principes de Yogyakarta élaborés en novembre 2006 lors d'une réunion d'experts tenue en Indonésie, et qui affirment l'obligation des États en matière de droits humains dans le domaine de l'orientation sexuelle et l'identité de genre, font lentement leur chemin.

Le 7 novembre 2007, plusieurs gouvernements d'Amérique du Sud (brésilien, argentin et uruguayen) ont présenté officiellement ces "principes de Yogyakarta" au siège des Nations Unies à New York.

L'International Lesbian and Gay Association et le Centre LGBT Paris-IDF se félicitent de cette initiative, mais déplorent dans le même temps la "frilosité" du gouvernement français sur le sujet.

(source : E-llico.com, 15/11/07)

Plus d'infos : www.yogyakartaprinciples.org 

Les «Principes de Yogyakarta», une nouvelle arme pour défendre les droits des personnes LGBT

L
es Principes de Jogjakarta sont une série de principes sur l’application du droit international des droits de l’homme en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre.

Les Principes de
Jogjakarta (en Indonésie) ont été présentés devant le Conseil des droits de l’homme le 26 mars 2007.

Les Principes affirment lier les normes juridiques internationales auxquelles les États doivent se conformer. Ils promettent un futur différent, où tous les êtres humains, nés libres et égaux en dignité et en droits, pourront jouir de ce précieux droit à la vie. Ils ont été rédigés par un groupe de 29 experts internationaux dans la ville indonésienne de
Yogyakarta. Lors de la session du Conseil des droits de l'homme du 26 mars 2007, le texte a reçu le soutien officiel d'un groupe de 54 pays.

Lien externe :
Site officiel

(Redirigé depuis Principes de Yogyakarta)

source :
Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les «Principes de Yogyakarta», une nouvelle arme pour défendre les droits des personnes LGBT

Hier, lundi 26 mars, un nouveau pas a été franchi pour la protection des droits des homosexuels, bi et trans. Lors de la session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, qui se tient à Genève jusqu'au 5 avril, un groupe de 29 experts internationaux des droits humains a présenté les «Principes de Yogyakarta» –du nom de la ville où ils se sont réunis en novembre 2006 pour rédiger le texte. Ces principes énoncent une série de règles pour améliorer la protection des droits de tous, en matière d'orientation sexuelle et d'identité de genre. Sont ainsi abordés divers points tels que le viol et d'autres formes de violence sexuelle, les exécutions extrajudiciaires, la torture, les abus médicaux, les discriminations en matière d'emploi, de santé, d'éducation. «Ces principes établissent des normes fondamentales sur la manière dont les gouvernements devraient traiter les personnes qui voient leurs droits trop souvent niés et leur dignité trop fréquemment insultée, a déclaré Scott Long, directeur du programme LGBT à Human Rights Watch. Fermement fondés sur le droit et la jurisprudence, ils intègrent une idée simple: les droits humains n'admettent pas d'exceptions.» Chaque principe est accompagné de recommandations détaillées adressées aux États quant à la manière de mettre fin aux discriminations. «Les violations fondées sur l'orientation sexuelle ou l'identité genre n'échappent pas au droit international en matière de protection des droits humains, précise Patricia Prendiville, directrice exécutive de l'Ilga-Europe qui a aussi participé à l'élaboration de ce texte. Maintenant les gouvernements doivent mettre leurs législations et leurs pratiques en conformité avec leurs promesses de respecter les droits humains.»

Le texte intégral des «Principes de Yogyakarta» est disponible ici.

par Emmanuelle Cosse, tetu.com
, 27 mars 2007

Commenter cet article