Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

 
(lire plus bas sa page "Pour Paris, mon choix c’est Delanoë ! " par Jean-Luc Romero)
 
Bonjour Jean-Luc Romero,
 
Bravo pour votre choix courageux et clair !
 
Oui, comme l'écrit précédemment aussi Thierry, il faut faire "preuve d'ouverture et de tolérance" mais aussi au-delà des politiques et des communautarismes de tous bords !
 
J'espère par exemple que les autres minorités telles les Transsexuel(le)s - trop "visibles" mais Ô combien plus discriminées et touché(e)s par la précarité que le sont les homosexuel(les) - seront aussi représentées et surtout sollicitées par l'équipe bientôt en place à Paris.
 
Si beaucoup sont aux abois, elles ne sont pas toutes aux bois !
 
En exemple, Pascale Ourbih, cette militante Verte proche des petites gens qui, souhaitant "sortir le XVIe du ghetto", se présentait courageusement dans "le quartier le plus riche de la capitale" face au seul maire réelu dés le premier tour !  
 
SANY0088.JPG
Pascale avec une habitante devant le métro Michel-Ange Auteuil le 27 février 2008 - photos caphi
 
 
Bien à vous
caphi
Caphi-le-9-mars-2008--quia-Henry-IV---Paris-IVe-copie-1.JPG

> Mon blog "Différences" consacré à la TRANSIDENTITEhttp://caphi.over-blog.fr
> le Paris de caphi : http://paris-caphi.blogspot.com
(sélection de spectacles, expos, infos, photos, chroniques et reportages)


Pour Paris, mon choix c’est Delanoë !

Blog de Jean-Luc ROMERO, 11.03.2008

1847263279.jpgComme tous les Parisiens, j’aime ma ville. Je l’aime tant que j’ai toutes les ambitions pour elle. Je veux aussi vivre dans une ville tolérante ouverte et qui vive avec son temps, qui ait même un temps d’avance... C’est pourquoi sans hésitation, dimanche prochain, je voterai Bertrand Delanoë !

Communiqué de presse du 11 mars 2008
Elections municipales :
A Paris, Jean-Luc Romero appelle au rassemblement autour de Bertrand Delanoë.
Au plan national, il estime que l’échec de l’UMP est mérité car elle a perdu son âme
en soutenant Christian Vanneste condamné pour homophobie

Jean-Luc Romero, président d’Aujourd’hui, Autrement, conseiller régional (Majorité présidentielle) d’Ile-de-France et ancien secrétaire national de l’UMP, appelle à se rassembler autour de Bertrand Delanoë dimanche prochain à Paris.

Le maire de Paris est le seul candidat à pouvoir défendre une vision ouverte, tolérante et ambitieuse pour Paris. Les élus de l’UMP de Paris, notamment les parlementaires, se sont discrédités depuis des années en se prononçant contre toute avancée sociétale : en votant contre le PaCS, en refusant de prendre en compte, comme des familles à part entière, les familles monoparentales pourtant majoritaires à Paris, en défendant une politique hostile aux circulations douces, en ne prenant pas la mesure de l’attente des 40.000 personnes vivant avec le sida dans notre ville qui est la plus touchée d’Europe par cette maladie.

L’absence de renouvellement des équipes, le refus d’intégrer et d’accompagner les nouveaux modes de vie des Parisiens ont définitivement discrédité les vieilles équipes de l’UMP pour conduire avec un temps d’avance Paris.

Jean-Luc Romero, qui n’est désormais plus adhérent de l’UMP , estime que l’échec général de l’UMP est aussi justifié par son soutien immoral au seul député condamné pour homophobie. L’UMP a préféré soutenir un homme - qui n’a jamais regretté ses propos - pour gagner une ville et une communauté urbaine. Au final, elle n’aura ni gagné cette grande commune du Nord, ni la communauté urbaine et aura donc perdu son âme pour rien.

Après avoir milité pendant tant d’années pour faire évoluer la droite sur les questions de société, Jean-Luc Romero constate que la droite est aujourd’hui toujours incapable de vivre avec son temps et cela malgré la bonne volonté de certains dirigeants de l’UMP comme Alain Juppé, Roselyne Bachelot ou Rama Yade.

 

 

Commentaires

Bonjour Jean-Luc,
J'admire votre courage de dénoncer les erreurs de votre camp d'hier.
Bravo de soutenir Bertrand Delanoë qui a su donner un souffle nouveau à Paris et qui fait preuve d'ouverture et de tollérance.
Je regrète cependant que pour des raisons politichiennes il n'est pas accepté de rassembler jusqu'au Mouvement Démocrate, quand bien même il n'a pas besoin de lui pour remporter les élections.
Peut-être le fera-t-il après les élections en donnant quelques postes clés à des élus du MoDem ? Une communauté d'agglomération fonctionne avec des délégués de tout bord, pourquoi ne ferait-on pas de même dans une municipalité en donnant des délégations à certains membres de l'opposition, dans l'esprit du gaullisme rassembleur ?
A Dijon, François Rebsamen a su rassembler dès le premier tour depuis le Parti Communiste jusqu'au Mouvement Démocrate... et à remporté les élections dès le premier tour après un premier mandat brillant !
Dommage qu'à Paris Bertrand Delanoë n'est pas voulu rassembler au second tour jusqu'au Mouvement Démocrate...

Ecrit par : Thierry | 12.03.2008

source : Blog de Jean-Luc ROMERO

Commenter cet article