Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caphi

(réactualisée au 31 décembre 2007)
undefinedD
e France et d'ailleurs, l'actualité de la Différence ne cesse de nous surprendre, et quelquefois, trop rarement, agréablement.

A l'approche des fêtes, n'oublions pas celles et ceux qui sont seul(e)s et désemparé(e)s. Les réveillons solidaires peuvent mettre du baume aux coeurs et aux âmes esseulées. (lire plus bas : "initiative")

L
'événement cinématographique de cette fin d'année, c'est "XXY", "chronique délicate des déchirements d'une hermaphrodite". Le film de l'argentine Lucia Puenzo a remporté le PRIX DE LA CRITIQUE INTERNATIONALE au dernier Festival de Cannes (sortie le 26 décembre).

Et enfin, en janvier se tiendra pendant 3 jours le 1er Festival Trans de Paris (lire plus bas).

En attendant une année 2008 pleine d'espoir pour nos revendications légitimes...
 
Bonnes fêtes à toutes et tous !
caphi

(photo caphi : Matthieu Bonicel dans Hedwig and The Angry Inch à l'Espace P. Cardin le 7 mars 2007 - www.myspace.com/hedwigfrance 

 (page en cours de réactualisation - revenir régulièrement)
 
[Espagne] Les traitements médicaux des transsexuels reconnus par la Sécurité sociale
À
partir de 2008, le service public d'assistance médicale espagnole va créer des unités spécifiques de référence pour les transsexuels. Ces services hospitaliers seront financés par l'État espagnol et permettront aux transsexuels d'être suivi médicalement afin de limiter les risques lors des traitements liés à un changement de sexe. Martin Beleguer, coordinateur transsexualité à la FELGTB, la fédération nationale des lesbiennes, gays, transsexuels et bisexuels se félicite «que la Sécurité sociale reconnaisse notre droit légitime à la santé. Cela évitera beaucoup de souffrance, beaucoup d'effets secondaires et l'automédication sans contrôle. C'est un moment historique. En 2007, la loi sur l'identité sexuelle est devenue une réalité et, désormais, la discrimination dont nous étions les victimes au niveau de la santé publique, c'est fini.» Ces dispositions permettront d'assurer à tous et toutes l'accès à la santé, une attention sanitaire de qualité, quel que soit le lieu de résidence des transsexuels.

Martine Audusseau, tetu.com,
18 décembre 2007
[Népal] Les minorités sexuelles menacent le gouvernement de manifestations
La principale organisation de défense des droits LGBT du Népal menace le gouvernement d'organiser des manifestations dans le pays s'il ne cesse pas son harcèlement et ses arrestations à l'encontre des homosexuels et des transsexuels.
Lors d'une conférence de presse à Katmandou, la Blue Diamond Society a demandé au gouvernement népalais la fin des violences contre les minorités sexuelles, une représentation LGBT au sein de l'Assemblée constituante et la délivrance de papiers d'identité spécifiques aux transsexuels.

Mis en ligne le 04/12/07 par E-llico.com

 

[États-Unis] San Francisco va délivrer des papiers d'identité sans la mention du genre


L
e Conseil de San Francisco a adopté une ordonnance prévoyant qu'à partir de l'année prochaine, les personnes qui résident à San Francisco pourront obtenir une «carte d'identité municipale» avec photo, qui mentionnera seulement la date de naissance et le nom, mais pas le sexe.

Le Conseil avait souhaité mettre en place cette «carte d'identité municipale» pour les résidents qui ne pouvaient pas obtenir des papiers d'identité officiels délivrés par l'État, notamment les immigrés en situation irrégulière. Mais les organisations de défense des transgenres étaient intervenues pour demander que la situation des transsexuels soit prise en compte.

Comme le souligne Kristina Werts, la directrice du Transgender Law Center, «les papiers officiels mentionnant le sexe rendent les travestis et les transsexuels plus vulnérables si leur apparence physique ne correspond pas au sexe mentionné sur les papiers».

par Stéphane Garneri,
TETU.com
, 7 décembre 2007

 
[initiative] Les réveillons solidaires de la "différence"...
Trop nombreux celles et ceux sont qui vivent cette période de l’année dans la solitude. Voici donc une liste des réveillons de la Saint Sylvestre qui n’attendent que vous pour passer de 2007 à 2008 dans une ambiance de fête. Si vous organisez un réveillon, il peut figurer dans cette liste... en savoir plus
 

[focus] Le blog d'Edwige

chronique d'une transition au long cours > http://edwigejch.free.fr/blog 


[cinéma]
"XXY", chronique délicate des déchirements d'une hermaphrodite


Une réalisation subtilement audacieuse pour un sujet délicat si peu bien traité au cinéma. Prix de la semaine internationale de la critique à Cannes 2007.

(srtie dans les salles françaises le 26 décembre 2007)
Le film est à présent sorti en DVD (septembre 2008)


Dans une photographie soignée imprégnée d'ambiances marines, ce premier film d'un jeune réalisatrice argentine, évoque avec délicatesse le destin d'une jeune hermaphrodite. Tourné en Uruguay, il brosse le portrait d'Alex (Ines Efron), une adolescente au corps mi-masculin, mi-féminin, confrontée au choix impossible d'opter pour un sexe. Par fines touches successives, Lucia Puenzo suggère le dilemme intérieur des personnages plus qu'elle ne l'explicite. (source AFP)

Critique choisie : "Une réussite sans équivoque. Touchant et troublant, XXY parvient à osciller entre le particularisme de son sujet, très original, et l'universel. Et si ce film parle à tous, il n'oublie jamais de nous confronter à ce qui fait d'Alex un être unique, irréductible. Une personne qui fera son choix, envers et contre tout. Par là, XXY nous conduit à comprendre et à accepter une réalité autre, ambiguë. Il nous ouvre le regard sans nous contraindre, loin du film à thèse que l'on pouvait craindre (...) Le plus beau film de la 46ème Semaine de la critique. Sinon du Festival « off »." [Manu, cinema.fluctuat.net]

L'histoire : "Dans une ville côtière, deux biologistes dissèquent une tortue: "C'est une femelle!" dit l'un d'eux sitôt la carapace ôtée, dans une séquence liminaire.

Femelle ou mâle, homme ou femme: deux pôles opposés, deux termes exclusifs. Mais cette frontière naturelle ne l'est pas pour la farouche Alex, prisonnière d'un entre-deux.

Le thème du film est glissé par Lucia Puenzo, 30 ans, fille du cinéaste Luis Puenzo, auteur de "La historia official" sur les enfants volés pendant la dictature militaire (76-83) en Argentine, couronné d'un Oscar en 1985.
Alex porte d'informes sweatshirts qui masquent sa poitrine plate et des shorts qui dévoilent ses jambes androgynes, tout en protégeant son secret.

Un chirurgien, ami de la famille, vient évoquer une opération qui ferait basculer la vie d'Alex, mais dont son père ne veut pas entendre parler. Car des années de recherches et de compréhension infinie lui ont fait accepter l'hermaphrodisme de son enfant comme une étrange perfection.
Quelques jours vont faire basculer les certitudes des uns et des autres.

Tourné dans une maison de bois face à l'océan, comme coupée du monde, et sur un littoral à la beauté sauvage, battu par les vents, "XXY" baigne dans une belle photographie bleutée et le murmure des vagues, qui hante la bande-son.

Une musique minimale, des dialogues susurrés dans une ambiance nocturne ou au petit-jour, contribuent à instaurer une atmosphère très prenante.
Par fines touches successives, Lucia Puenzo suggère le dilemme intérieur des personnages plus qu'elle ne l'explicite.

"XXY" a été présenté en mai dernier à Cannes dans la section parallèle "La semaine internationale de la critique", et son auteur en avait élaboré le scénario lors de son séjour à la Cinéfondation de Cannes, qui accueille de jeunes réalisateurs six mois à Paris pour y développer un projet.

source : AFP, 23 déc 2007 transmis par tv5.org

 "XXY" de Lucia Puenzo (Argentine/Espagne/France, 1 h30).

> lire également mon autre blog "Les Paris de caphi" (actualisé chaque jour) et sa rubrique [les films en salles] Ma sélection du mois.

[évènement]
Le 1er Festival de Films Trans de Paris


Né de la volonté de combler l’absence de représentations respectueuses de l’identité et de la culture trans, Le Festival identit, 1er Festival du genre en  France, se tient à Paris en janvier 2008.

U
ne première en France
: un festival de films trans, le Festival identiT.
les 11, 12 & 13 janvier 2008 venez découvrir un programme intense et passionnant sur la transidentité.
Une grande dame sera l'invitée d’honneur : Bambi, vedette du mythique Carrousel dans les années 1950-60.

Le festival identiT présente toute une filmographie rare et ignorée qui n’a - en grande partie - jamais été diffusée dans les salles.

En France, les trans actuellement encore réduit/es à des sujets psychiatriques, ne peuvent disposer librement de leur corps et changer facilement leur état civil.
identit est destiné à toutes et tous, il a pour ambition de susciter un intérêt collectif pour la transidentité.
Le Festival identit est né de la volonté de combler l’absence de représentations respectueuses de l’identité et de la culture trans.

Trois jours de projections de films inédits pour aborder d’importants enjeux : la construction de l’identité, le lien entre genre, corps et sexe, l’appartenance à une minorité, l’identité trans au sein des luttes queer et féministes, l’accès à l’emploi, l’immigration, l’activisme identitaire…
Des exclusivités, avec en ouverture, Paper Dolls, un documentaire israélien, primé au Festival de film international de Berlin sur la difficile condition des migrant/es, She’s My Brother, le film glamour sur l’une des sœurs du clan Arquette, mais également Wild Side, le précieux long-métrage de Sébastien Lifshitz en présence du réalisateur et de Stéphanie Michelini ; Boy I Am de Sam Feder & Julie Hollar une magnifique chronique de résistance, un porno inédit de Buck Angel, un court-métrage incontournable co-réalisé par Annie Sprinkle en 1989 et d’autres surprises.

Plus d'infos > www.festivalidentit.org


[art] Transgenres à travers l'histoire
Comme l'écrit cet "@mateur d'art" en préambule de son excellent blog présenté comme "les tribulations érotiques d'un amateur d'art ou le sexe de l'art" : "D'accord, ce blog investit le champ artistique... Néanmoins, certains billets pourraient être fort explicites suivant les tribulations de l'auteur. Vous voilà prévenus."
Sur une de ses pages, on y revisite l'histoire des transgenres à travers la sculpture, la peinture ou la photographie. Âmes sensibles s'abstenir.

Avant-goût...

Hermaphrodite


Andres Serrano

source : transgenre « @ mateurdart [ http://lemateurdart.wordpress.com/tag/_transgenre ]. 
(les tribulations érotiques d'un amateur d'art ou le sexe de l'art)

> lire également mon blog "Le Paris de caphi" : Sélection d'expos, de spectacles, d'infos, d'invitations et agrémentée des images de mon Paris (actualisé chaque jour)

[forum] Lutte contre les discriminations et promotion de la diversité : l’Etat doit assumer et prendre le relai

 

communiqué de l’Autre Cercle - 20/12/2007

« 2007, Année européenne de l’Egalité des chances pour tous » s’achève. Partout en Europe, les gouvernements ont appuyé médiatiquement et financièrement les projets. La France n’a pas suivi..

Lundi dernier, l’année européenne, coordonnée par la Halde, a été clôturée au Sénat. La délégation de L’Autre Cercle, composée de Catherine Tripon, porte-parole, Laurent Keller, secrétaire général national, Pascal Hureau de l’AC Formation, Geoffroy Ross du Pole International et Philippe Coupé du Pôle Communication, a tiré les enseignements de cette année : des réussites et des échecs.

Des réussites par la concrétisation d’une bande dessinée « Pressions et Impressions », la création d’une exposition itinérante « L’homophobie, l’autre discrimination » et la publication du livre « Diversité et Travail. N’a-t-on rien oublié ? », outils de sensibilisation et de formation sur le critère de l’orientation sexuelle et ses conséquences dans la vie professionnelle. Des échecs avec le programme de formation pour les Conseils régionaux et les IUFM. Un premier semestre électoral et l’inertie des structures pour les premiers n’ont permis la conclusion que d’une formation et quelques engagements pour 2008. En revanche, au sein des IUFM, le blocage fut total malgré de multiples relances, les quelques réponses se retranchant derrière la soi-disant nécessité d’être formateur, ou affirmant qu’ils le faisaient déjà, ou pire que ce n’était pas nécessaire. Les sondages sur la réalité de l’homophobie à l’école, sur le fait qu’il y a sept fois plus de suicides chez les jeunes homosexuel-le-s que chez les jeunes hétérosexuel-le-s et le consensus sur la nécessité de sensibiliser dès l’enfance, auraient du faire réagir ces organismes. Il n’en fut rien, L’Autre Cercle ne consommera pas le budget prévu co-financé par l’Europe et le gouvernement français.

Nous nous souvenons des promesses sans équivoque du candidat à la présidentielle et du discours de la ministre de la Justice lors de la 8ème journée des associations d’aide aux victimes en juillet dernier : la sanction des discriminations et la promotion de la diversité.

Lors de la conférence européenne de clôture à Lisbonne le 19 novembre dernier avec le 1er ministre Mr José Sócrates, L’Autre Cercle présent dans la délégation de la Halde avait constaté de quelle manière les Etats membres de l’Union européenne avait appuyé ce programme par des aides concrètes et des soutiens financiers supplémentaires pour amplifier le message. En France, en dehors du co-financement obligatoire, aucun soutien ni discours explicite pour mettre en valeur ce programme européen. L’absence de représentants officiels du gouvernement à quelques mois de la présidence française avait, par ailleurs, interpellé beaucoup de participants.

Le décalage entre la force d’investissement et de proposition du secteur associatif et les réponses politiques s’agrandit. Il est temps de renverser la tendance.

Le secteur public se doit d’avoir un comportement exemplaire, ce qui n’est pas le cas au regard des dossiers de discrimination suivis par L’Autre Cercle, tant dans une administration centrale qu’au sein d’une grande entreprise publique.

C’est pourquoi, nous espérons qu’en 2008, la France sera proactive sur les questions de promotion de la diversité et de lutte contre les discriminations, sans occulter l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Il faut maintenant des actes et nous y serons attentifs.

Catherine TRIPON,
porte-parole de la Fédération de L’Autre Cercle

http://www.france.qrd.org/actualites/article.php3?id_article=3241

Commenter cet article